Sur le sens de la vie

Je suis revenue d'un shooting récemment avec un magnifique bouquet - composé de sublimes tulipes qui ont fleuri mon salon pendant plusieurs jours jusqu'au moment où elles ont commencé à faner et perdre leurs pétales. Je me rappelle m'être dit que c'était dommage qu'elles durent si peu de temps et finalement j'ai été fascinée par la beauté du processus: cette beauté mystique lorsqu'elles commencent à se décomposer après avoir donné le meilleur d'elles-mêmes et tout ce qu'elles étaient supposées donner dans ce monde : amener de la beauté. Lorsqu'elles commencent à perdre une à une leurs pétales tout doucement, comme si elles nous murmuraient: "J'ai rempli ma mission, j'ai atteint le but pour lequel j'ai été créée, maintenant je peux partir."

Au final, ça m'a beaucoup fait réfléchir sur le sens de notre vie à nous en tant qu'être humain. Est-ce qu'on est conscient du but de notre vie ? Si oui, est-ce qu'on se donne les moyens de se développer au maximum pour servir ce but tout comme le bourgeon se développe entièrement pour donner une fleur? Est-on conscient que le fait d'être vivant est déjà un miracle (lire plus ICI)? Si oui, est-ce qu'on célèbre ce miracle comme il se doit, tous les jours de notre vie ? Personnellement, je pense que le but de ma vie c'est d'être au service de la race humaine, de contribuer à mon échelle à rendre les gens (plus) heureux. J'aime beaucoup cette citation :

 "When I stand before God at the end of my life, I would hope that I would not have a single bit of talent left, and could say, 'I used everything you gave me" - Erma Bombeck (« Quand je me tiendrai devant Dieu à la fin de ma vie, j’espère n’avoir alors gâché aucun de mes talents et pouvoir lui dire « j’ai utilisé tout ce que vous m’aviez donné »)

Récemment, j'ai lu le livre "The Miracle Morning" et je dois dire que ça a quand même un peu changé ma vie. Avec les événements horribles qui ont eu lieu récemment à Paris et à Bruxelles, je me lève tous les matins en me disant qu'il faut vivre la vie pleinement, qu'on n'a pas le droit de donner aux autres et à soi-même moins que la meilleure version de nous-même chaque jour, car tout peut s'arrêter à n'importe quel moment. Franchement, ça serait bête de partir de ce monde en se disant qu'on n'a pas donné le meilleure de nous-mêmes, qu'on n'a pas atteint le but pour lequel on a été créé, non ? Comme si la tulipe était restée dans son bulbe sans donner toute la beauté qu'elle aurait dû donner.

“Those who overcome the temptations of mediocrity and achieve everything they want in life have an extraordinarily compelling why that drives them. They have defined a clear life purpose that is more powerful than the collective sum of their petty problems and the countless obstacles they will inevitably face, and they wake up each day and work towards their purpose.” 
― Hal Elrod

("Ceux qui surmontent les tentations de la médiocrité et réalisent tout ce qu'ils veulent dans la vie ont un extraordinaire "pourquoi" qui les anime. Ils ont défini un objectif de vie clair qui est plus puissant que la somme de leurs petits problèmes et les obstacles innombrables auxquels ils seront inévitablement confrontés , et ils se réveillent chaque jour et travaillent à leur but » )

(lire plus sur pourquoi je suis photographe, ICI)

J'aimerai qu'on se réveille tous chaque matin avec cette pensée:

"Que chaque matin soit meilleur que la veille et chaque lendemain plus riche que le jour précédent."  - Bahá’u’lláh